Le Best Of : l'OTRE passe à l'acte ... le 30 mai 2008

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Opérations escargots en ile de France et dans le Limousin

L'OTRE revendiquant 4.500 PME du transport routier, mène depuis ce matin des opérations escargot en Ile-de-France et en Haute-Vienne pour protester contre la hausse du prix du carburant. Ces actions font suite à l'ultimatum lancé mercredi par l'OTRE, qui avait donné 48 heures au gouvernement pour agir contre les conséquences de la hausse des prix du carburant.

En Ile-de-France, une centaine de camions répartis en deux convois devaient se rejoindre sur la nationale 2 à hauteur de Villepinte (Seine-Saint-Denis) pour se diriger ensuite vers l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et bloquer les zones de fret, selon Gérard Enel, président de l'OTRE Ile-de-France.

Le premier convoi est parti de Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne, et le second de Damartin-en-Goële, également en Seine-et-Marne. Le mouvement rassemble également des membres de la FNTR et de l'UNOSTRA, deux des organisations majoritaires du secteur, a précisé M. Enel.

"C'est le début d'un mouvement qui va aller en s'amplifiant, des actions vont se mettre en place la semaine prochaine dans d'autres départements", a-t-il déclaré à l'Associated Press.

En Haute-Vienne, l'OTRE mène une autre opération escargot sur le boulevard périphérique de Limoges. L'action a débuté vers 10h sur l'autoroute A20, à la sortie nord de la ville. Un regroupement de camions venus de plusieurs départements voisins (Corrèze, Vienne, Dordogne, Lot, Indre, Charentes) est prévu plus tard dans la journée, selon Jean-Louis Nussac, président de l'OTRE Limousin. "Il y aura au total une bonne cinquantaine de camions, l'opération devrait durer deux heures", a déclaré à l'AP M. Nussac.

Face à l'augmentation du prix du carburant, l'OTRE réclame notamment le rabaissement du prix du gazole professionnel à son niveau moyen du mois de janvier, 98 centimes d'euros HT le litre et le gel des prélèvements obligatoires du deuxième semestre 2008, ceux du premier semestre devant être étalés.

Commenter cet article