Incendie dans le tunnel sous la Manche : la surchauffe d'un pneu d'un des camions ... est-ce une version plausible ? des éléments de réponse.

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Très vite, les autorités ont annoncé que le sinistre était certainement d'origine accidentelle, évoquant la surchauffe des freins d'un des camions. Le secrétaire d'Etat chargé des transports, Dominique Bussereau avait même déclaré : "C'est un accident", a-t-il affirmé sur Europe 1, écartant toute hypothèse d'attentat, au prétexte que l'incident s'est produit un 11 septembre. Le secrétaire d'Etat a toutefois ajouté qu'il était encore trop tôt pour connaître les circonstances exactes dans lesquelles s'était déclaré le feu. "On ne pourra le savoir qu'après enquête", a expliqué M. Bussereau. Une information judiciaire a été ouverte vendredi pour "dégradation involontaire par incendie et blessures involontaires". L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lille.


Rebondissement hier : Eurotunnel a réfuté l'hypothèse, un moment envisagée, d'une surchauffe des freins sur le premier camion incendié. Alors que s'est-il passé ? Nous avons voulu toutefois reprendre l'hypothèse de la surchauffe de frein. Antoine Jaquot, spécialiste en accidentologie pour la justice, interrogé sur RTL, estime pour sa part que c'est une hypothèse tout à fait envisageable vu les circonstances de transport d'une navette fret. Voici son analyse : "c'est possible dans des conditions bien précises. Les freins d'un poids lourd sont très sollicités du fait de la charge et s'élèvent considérablement en température. Heureusement, cette élevation de température est compensée par le flux d'air du camion quand il roule qui évacue les calories. Au fur et à mesure, les freins se stabilisent en température. Si on a fortement sollicité les freins pour n'importe quelle raison ou si on a une défaillance sur l'un des essieux, un frein qui reste un peu serré, et que le camion s'arrête de circuler, il se produit alors une élévation ponctuelle de température et un rayonnement du frein concerné. Il faut savoir également qu'à 10 cm du tambour de frein se trouve le pneumatique qui est très inflammable. Ce qui veut dire que l'on peut avoir une inflammation du pneu qui peut gagner tout le camion dans un milieu confiné sans circulation d'air." 

Malgré tout, quelques points restent à éclaircir. Pourquoi le feu s''est déclaré aussi tardivement sachant que la navette était partie déjà depuis une heure ?! Les résultats de l'enquête devraient rapidement nous en dire plus.




Commenter cet article