La Suisse poursuit le transfert "soft" de la route au rail ... sans pour autant rejeter le camion !

Publié le par herve.rebillon@free.fr

La Chambre basse du Parlement a approuvé un crédit de 19,2 milliards de francs pour achever la construction de la nouvelle ligne ferroviaire alpine (NLFA) sous le Gothard. Même s'ils ont adopté de nouvelles mesures, les députés n'ont pas voulu accélérer le transfert du trafic lourd de la route au rail.


Mais ce vote ne suffira pas à atteindre l'objectif fixé par le Parlement concernant la loi de 2001 sur le transfert du trafic : soit dès 2009, fixer à 650'000 par année le nombre des camions franchissant les Alpes. Malgré une légère diminution en 2000, actuellement 1,2 million de poids lourds traversent annuellement la Suisse sur l'axe nord-sud.

La Chambre basse a, de justesse, suivi l'indication du gouvernement qui estime cet objectif irréalisable dans les prochaines années: l'introduction de la limite maximale de 650'000 véhicules lourds sera adoptée dans un délai de deux ans à partir de l'ouverture du tunnel du Gothard.
Enfin la Chambre du peuple s'est prononcée en faveur de l'introduction d'une bourse des transits, un instrument qui permettrait de réglementer plus efficacement le trafic lourd à travers les pays alpins, en mettant au concours les droits de transport des marchandises par la route.

Dans ce cas non plus les députés n'ont pas voulu fixer des délais trop rapprochés. Ils ont demandé au gouvernement d'ouvrir des négociations à ce sujet avec l'UE. Un accord éventuel devra ensuite recevoir le feu vert du Parlement.

Commenter cet article