Incendie du tunnel sous la Manche : toujours aucune certitude sur les causes du sinistre, la piste de la surchauffe des freins d'un camion moins certaine

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon, a précisé lors d'une conférence de presse qu'"aucun indice ne permet encore à cette heure déterminer les causes de l'incendie". Une première partie de la navette qui a brûlé le 11 septembre dernier à l'intérieur du tunnel sous la Manche a été extraite hier après-midi.

Sept voitures, représentant environ un tiers du total du convoi, ainsi que la "voiture-club", à bord de laquelle voyageaient les 14 chauffeurs routiers légèrement blessés, ont été remorquées vers la France à Coquelles (Pas-de-Calais), à très faible allure mais en roulant sur ses propres roues.

"Ce n'est pas sur cette portion du convoi que s'est déclaré l'incendie", a précisé Yves Szrama, directeur de la communication d'Eurotunnel à Coquelles (Pas-de-Calais). Les dégâts sont apparus néanmoins importants: si la structure des voitures porteuses est relativement préservée, les camions sont réduits à l'état de carcasses entièrement carbonisées.

Commenter cet article