La SNCF envisage d'acheminer ses marchandises jusqu'en Chine !

Publié le par herve.rebillon@free.fr

La branche fret de la SNCF s'intéresse à la Chine et à l'acheminement du made in China vers l'Europe. Elle assure pouvoir mettre la Chine à dix jours de la France en faisant passer ses trains de marchandises à travers la Mon­golie, la Russie, la Pologne et l'Allemagne. S'agit-il d'une provocation alors que la SNCF vient d'annoncer de mauvais résultats pour le transport de marchandises ? L'espoir fait vivre ...


Guillaume Pepy, président de la SNCF, s'est pourtant rendu en Russie fin septembre pour y rencontrer son homologue russe, Vladimir Iakounine, et évoquer la traversée de son pays par des trains de marchandises de la SNCF. « Nous avons une carte à jouer pour l'expédition de produits comme le textile ou les jouets qui doivent arriver rapidement en Europe », explique Guillaume Pepy au Figaro.

Plus lent mais moins cher que l'avion, le transport ferroviaire des marchandises permettrait de gagner un temps ­précieux sur les bateaux qui mettent en général six semaines pour rallier l'Europe au départ des ports chinois. La SNCF assure pouvoir mettre la Chine à dix jours de la France en faisant passer ses trains de marchandises sur 12 000 kilomètres, à travers la Mon­golie, la Russie, la Pologne et l'Allemagne. Le service devrait être mis en place d'ici à trois ans.


Outre les alliances à mettre sur pied avec les compagnies ferroviaires de ces pays, la SNCF devra trouver des wagons qui peuvent rouler sur tous les réseaux. « Nous avons des trains de voyageurs à écartement variable, cela ne doit pas être bien compliqué de faire la même chose pour les trains de marchandises », explique Guillaume Pepy. Décidément, le Fret SNCF aime bien émettre des projets ambitieux, mais beaux sur le papier !

 

 

Commenter cet article

Rémi 07/10/2008 15:26

Effectivement, quand on voit les difficultés d'une telle entreprise (la Deutsche Bahn défriche le terrain), et quand on sait que le marché concerné (le train c'est à peine moins cher que l'avion et beaucoup plus lent) est plutôt faible, on se dit qu'il y a surement une part d'effet d'annonce.
Car contrairement à la Deutsche Bahn, présente quasiment partout en Europe, la SNCF a très peu d'expérience en transport ferroviaire longue distance à l'international.

Je me permets de poster un lien vers un de mes articles consacrés à la question.
http://ecotransport.blog4ever.com/blog/lirarticle-142072-966445.html