L'EDITO de Hervé Rébillon

Publié le par Hervé Rébillon



__________________________________________________________________________________________
 
Que transporteront nos camions en 2009 ?

Au rythme où l'économie va, on est en droit de se demander ce que vont charger les camions d'ici la fin de l'année. Moins de denrées périssables, plus d'automobiles, la liste s'allonge à en vider les poids lourds. Avec quelques exceptions à la régle. Il semblerait en effet que des secteurs comme les déchets ou des niches ne soient pas si affectés par la crise. L'alimentaire pâtit aussi de la conjoncture économique. Malgré tout, elle ne connaît pas le sort de l'automobile où le transport est quasi-nul dans certaines régions. Et pourtant, les transporteurs sous-traitants de l'automobile souffrent moins à l'ouest qu'à l'est. Beaucoup se sont tournés vers le transport de denrées périssables en Bretagne alors qu'à l'est plus industriel la situation est plus critique. Faut-il avoir peur d'un report massif de la route sur le fret ferroviaire, en apparence, moins coûteux ? Les chiffres parlent d'eux-mêmes. La part du rail ne décolle guère depuis toujours. Tant que les problèmes d'infrastructures (réseau et ruptures de charge) n'auront pas été réglés, on voit mal comment on pourra transporter un nombre plus important de marchandises par train. Même le séduisant projet de Carex, le tgv fret, est difficile à mettre sur pied. Transformer des tgv en wagons pour marchandises n'est pas chose facile car on oublie que les tgv ont été conçus pour transporter des femmes et des hommes et non des marchandises. Et le fluvial dans tout ça ? La part du transport par voie fluviale reste faible bien qu'elle progresse : +33% en 10 ans. Ce sont près de 62 millions de tonnes de marchandises qui sont acheminées par an par ce mode de transport. Même si l'offre de transport par route est faible en ce début d'année, il est fort à parier que dans quelques mois elle redécollera. Les entreprises moins nombreuses en raison des défaillances se partageront un gâteau, certes, moins important mais toujours aussi garni. En clair, il y aura toujours quelque chose à transporter. Preuve que le camion roulera encore longtemps ...



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article