Alsace : le transport routier en sous-activité

Publié le par herve.rebillon@free.fr


18 000 salariés vivent du transport routier de marchandises en Alsace. Crise économique, hausse du prix du gazole, inflation des taxes : le transport routier avance au ralenti et croule sous les problèmes. Les défaillances explosent et le chômage menace. Exemple en Alsace : Martine Bensa, la secrétaire régionale de l'Urta (Union régionale du transport d'Alsace), n'en revient pas : « 25 entreprises nous ont sollicités en quelques jours pour du chômage partiel et 18 parce qu'elles envisagent des licenciements. » Une demi-douzaine d'entreprises ont déjà mis la clé sous la porte, mais les 650 transporteurs de marchandises installés en Alsace - 18 000 emplois assurés - tiennent tant bien que mal debout, avec une baisse d'activité moyenne évaluée de 10 à 15 %. Pour combien de temps ? « La sous-activité est réelle depuis novembre et aucun signe de reprise n'est annoncé. Si dans trois mois, c'est toujours le cas, alors oui, je crois que les dégâts vont être considérables. » Gérard Klinzing, le président de l'Urta-FNTR, est plus précis encore : « Plus de la moitié des entreprises alsaciennes sont clairement menacées. En 2009, ça passe ou ça casse ! » Même une spécialité comme le déménagement souffre énormément, corollaire naturel de l'effondrement du marché immobilier, et seules quelques rares spécialités (citernes, froid...) réussissent, pour l'instant, à limiter la casse. Selon L'Alsace.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article