Éco-taxe poids lourds : Borloo confirme le principe de modulation

Publié le par herve.rebillon@free.fr



Alors qu'un millier de patrons bretons ont manifesté mercredi pour la suppression de l'éco-taxe poids lourds jugée ''injuste'' et ''destructrice d'emploi'', le ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire Jean-Louis Borloo a déclaré hier qu'une commission serait mise en place ''tout de suite'' pour évaluer les impacts de l'écotaxe poids lourds selon les régions. Issue de l'article 10 de la loi de mise en œuvre du Grenelle de l'environnement, en cours de discussion au Sénat, et intégrée dans l'article 153 de la loi de finances 2009, l'éco-redevance poids lourds s'appliquera à partir de 2011 aux camions d'au moins 3,5 tonnes circulant sur le réseau national non concédé. Ses recettes sont destinées à financer les infrastructures de transport alternatives. Selon le communiqué du Ministère, Jean-Louis Borloo a apporté des précisions sur les mesures prévues pour éviter que l'éco-redevance poids lourds ne se traduise par un impact économique excessif sur les départements. Ces précisions ont été discutées hier dans le cadre des questions d'actualité posées au gouvernement, à l'Assemblée Nationale. Désormais, les itinéraires sur lesquels le niveau de trafic poids lourds est actuellement faible ont été expressément exclus du champ d'application de l'éco-redevance. Selon Actu-Environnement.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article