Avis de tempête en France, aéroports parisiens fermés

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Seize jours après celle qui a en partie ravagé le sud-ouest du pays, une nouvelle tempête a touché lundi soir la France, où des mesures de sécurité exceptionnelles ont été prises, notamment la fermeture des aéroports parisiens.

Des vents susceptibles d'atteindre 150 km/h étaient attendus dans la moitié nord du pays, que cette tempête devait traverser. Météo-France a émis un bulletin d'alerte orange pour 14 régions, de la Bretagne à l'Alsace.

En Bretagne, région frappée en premier dans la soirée, les liaisons maritimes entre le continent et les îles ont été interrompues, certains ponts ont été interdits à la circulation et la préfecture a positionné des remorqueurs à l'entrée du rail d'Ouessant, face à Brest.

Décision sans précédent depuis des décennies, l'aviation civile a interrompu à titre préventif le trafic aérien en Ile-de-France de lundi 20h00 à mardi 10h00.

Les aéroports parisiens d'Orly et de Roissy ont été fermés au trafic et les passagers sont invités à ne pas s'y rendre, a précisé une porte-parole d'Aéroports de Paris.

En conséquence, Air France a annulé environ 210 vols. Près de 1.400 chambres d'hôtel ont été réservées pour les passagers déjà en correspondance à Roissy, a précisé la compagnie dans un communiqué.

La dépression devait toucher 61 départements de lundi soir à mardi en début d'après-midi, selon Météo France.

Les rafales seront plus faibles que celles qui ont balayé le Sud-Ouest il y a deux semaines, mais le phénomène sera plus long et plus étendu, puisqu'il ne devrait prendre fin que mardi soir, précise l'organisme dans un communiqué.

Partie de l'Atlantique, la tempête a commencé en début de soirée à affecter la côte du Finistère, à la pointe de la Bretagne, avec des rafales de 120 à 140 km/h.

Elle devait s'étendre dans la nuit au reste de la Bretagne, puis aux Pays de Loire et à la Basse-Normandie.

Les départements de la Loire Atlantique et de la Vendée étaient plus particulièrement exposés.

Les autorités ont lancé les recommandations d'usage : limiter ses déplacements, prendre garde aux chutes d'arbres ou d'objets divers et ranger les objets exposés au vent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article