Bridgestone se porte mieux que ses concurrents

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Bridgestone, le grand concurrent japonais du français Michelin table sur 10 milliards de yens de profits en 2008 et non plus sur 7,5 milliards. Mais il reste très loin de son objectif initial de 90 milliards, plombé par la crise et la hausse du yen. Il explique cette bonne nouvelle par des dépenses administratives et coûts de production finalement inférieurs à ses précédentes estimations. Fin janvier, il avait au contraire revu ses estimations à la baisse, pour la troisième fois, en raison d'une amende pour cartel sur le commerce de tuyaux pétroliers marins, une activité que Bridgestone a depuis abandonnée.

A l'origine, Bridgestone avait tout de même prévu un bénéfice net 2008 de 90 milliards de yens, mais la crise économique qui a provoqué la chute des ventes de voitures et la hausse du yen qui a plombé la compétitivité des groupes nippons ont rendu obsolètes cet objectif. En 2007, le groupe nippon avait gagné 131,63 milliards. En matière de chiffre d'affaires, la firme japonaise ne table plus que sur 3.230 milliards de yens, 20 milliards de moins qu'annoncé en janvier.

Commenter cet article