Schaeffler réclame à nouveau l'aide de l'Etat allemand

Publié le par herve.rebillon@free.fr


Le fabricant de roulements à billes Schaeffler a une fois de plus sollicité l'aide de l'Etat et dit qu'il présenterait un concept viable pour son avenir et celui de Continental, sans qu'il en coûte un sou au contribuable. Schaeffler a accumulé des milliards d'euros de dette pour prendre une participation de 49,9% des droits de vote dans l'équipementier automobile Continental. La chancelière Angela Merkel a cependant déclaré samedi que ce n'était pas le rôle de l'Etat fédéral d'aider Schaeffler pour le moment et ajouté qu'on ne ferait pas financer par l'Etat des pratiques spéculatives.

"Les discussions avec le gouvernement fédéral et des représentants de l'Etat visent à s'assurer une aide financière pendant une période de transition", explique Schaeffler dimancne dans un communiqué. "Il s'agit d'assurer le maintien de plus de 220 000 emplois dans les deux sociétés et des dizaines de milliers d'emplois chez les fournisseurs et sociétés alliées. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article